top of page

Reprise du travail et 1ère séparation

Dernière mise à jour : 13 oct. 2022


Reprise du travail, garde d'enfant, crèche, assistante maternelle, lien d'attachement

Ah la reprise du travail, tant redoutée par certain(e)s, tant attendue par d’autres !

Afin de retourner travailler dans de bonnes conditions on peut commencer à reprendre contact avec ses collègues quelques temps avant. Manger un midi ensemble, renouer du lien, se tenir informé des changements qui ont eu lieu, des projets en cours permettra d’être attendu par les autres et soi de moins appréhender le 1er jour.


Très souvent cela représente également la 1ère vrai séparation d’avec son bébé, ce qui amène une préoccupation supplémentaire. Voici quelques petites idées qui pourront t’aider à mieux appréhender ce moment :


➢ Tu peux expliquer à ton enfant en amont (mais pas trop tôt) que tu vas retourner travailler et que lui va découvrir un nouveau lieu. Ne pas hésiter à lui parler des personnes qui seront là, des enfants, des jeux, …


➢ Faire une adaptation en douceur et partager du temps dans ce nouveau lieu ensemble pourra être rassurant, autant pour toi que pour lui. Un enfant partira plus facilement explorer s’il se sent en sécurité et s’il sent que tu es serein(e) alors il pourra l’être aussi.


➢ N’hésite pas à partager avec la personne qui le garde ton état émotionnel. Elle pourra peut-être mettre en place des petits trucs pour te rassurer, tel que des photos envoyées durant la journée ou un petit message en milieu de journée pour dire que tout va bien. Et si tu en éprouve le besoin, tu peux toi aussi appeler pour prendre des nouvelles 😉

➢ Prend le temps de lui dire au revoir, même s’il est parti jouer et que tu as l’impression qu’il vaut mieux fuir en douce. Il y a un moment où il relèvera la tête et ne comprendra pas où tu es passé(e), cela peut fortement le stresser sur le moment et sur des situations futures où il pourrait craindre que tu partes d’un coup.

Si la séparation est très difficile, n’hésite pas lui dire combien tu l’aimes et à le serrer fort mais ne pas t’attarde pas trop.


➢ Le soir c’est pareil, prenez le temps de vous retrouver, de vous raconter vos journées et de refaire le plein d’ocytocine 🥰

Le tout-petit peut avoir des réactions perturbantes pour le parent heureux de le retrouver. Les pleurs, l’agressivité, l’indifférence ou l’agitation sont des réactions tout aussi normales que celle de l’enfant qui saute dans les bras de son parent. Pour adoucir ce genre de retrouvaille vous pouvez lui laisser le temps de gérer à son rythme en vous retrouvant autour d’un jeu ou en lui racontant où vous étiez ou en lui demandant ce qu’il a fait aujourd’hui par exemple.


Selon l’âge, il y a différentes solutions pour rassurer ton enfant.

Jusqu’à 3 - 4 mois, il est encore dans une relation symbiotique avec sa figure d’attachement principale. Cette dernière et son environnement sont ses repères. On va donc chercher :

➢ à ce qu’il les retrouve avec un doudou, un tissu ou un t-shirt avec une odeur familière

➢ à ce qu’il construisent de nouveaux repères dans ce lieu

➢ à ce qu’il trouve un figure d’attachement secondaire


Vers 5 -12 mois, il commence à prendre conscience qu’il ne fait pas un avec sa figure d’attachement primaire. Le temps qu’il intègre que celle-ci revient toujours, son absence peut lui faire peur. On va pouvoir le rassurer en

➢ en expérimentant de courtes séparations

➢ en faisant des jeux de coucou/caché

➢ en lui proposant des câlin, son doudou quand il en a besoin.


Vers 1 - 2 ans, il a une grande envie d’exploration et a acquis la permanence de l’objet. On peut donc :

➢ utiliser les jeux symboliques

➢ lire des histoires sur la séparation

➢ lui faire un album photo qu’il emportera avec lui

➢ lui dessiner un cœur sur le bras le matin, ou lui donner quelque chose qui lui rappelle que tu es là et que tu penses à lui.


Garde confiance en toi et en ton enfant, vous y arriverez !


Carole Solbès, accompagnante périnatale & parentale



Pour aller plus loin:





10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page